" ART OLMÈQUE :
LE THÉME
DE LA CAVERNE ...

CATERINA MAGNI- "LES OLMÈQUES




" Suivant une lecture verticale, on retrouve les trois registres qui composent l'univers cosmologique. De bas en haut : l'univers chtonien, intermédiaire et céleste.
Cet élargissement du cadre est également novateur. Souvenons-nous que dans les piéces précédentes le sujet de la caverne
se déploie dans les limites du monde tellurique.

Ici l'artiste de Chalcatzingo nous émerveille avec un scénario ample, où l'art figuratif
et "abstrait" s'entremêlent. Le thème
de la caverne s'enrichit de nouveaux éléments iconographiques qui le complètent. Dans la partie supérieure les trois lignes ondulées parallèles accompagnées du motif à franges (composé de traits verticaux) signifient donc les nuages déversant la pluie sur la terre.

Les gouttes de pluie ont été symbolisées par le motif "barre et point" ("pendant dot" en anglais). Le symbole de la goutte de pluie se retrouve dans le langage symbolique aztèque. Dans les manuscrits mexicains, en effet, c'est un signe tout à fait semblable qui représente la pluie (Soustelle, 1979 : 90). Le motif des "cercles concentriques" rappelle, au dire de certains auteurs, le glyphe maya Muluc et le signe aztèque Alt qui évoque l'eau et le jade. Le flux de volutes, les nuages, le rideau de pluie, les gouttes d'eau,
les symboles aquatiques et le motif des cercles concentriques participent de toute évidence à une même sphère symbolique.

 

TOP