" LES YEUX
PHYSIQUES ...

VILLIERS DE L'ÎLE ADAM - L'ÊVE FUTURE




" Une fois relevé, en leurs prunelles,
ce que les peintres appellent le point visuel,
comme l'intérieur en aura été soumis,
à la tempértature nécessaire pour y opérer le vide précité, au centre des prunelles, à l'extrémité d'un inducteur de la capillarité
la plus extrême, je ferai briller, en ce vide, la piqûre d'éclair, mais vague et presque invisible, de l'élecricité : le merveilleux travail de l'iris confère à cette piqûre vive l'illusion totale de la personnalité, dans le point visuel.

Quant à la mobilité de l'œil lui même,
elle résulte d'invisibles et presque nerveux suspens du plus pur acier, sur lesquels il tremble, glisse ou demeure immobile selon la dictée de l'Apparei central de l'Andréide.
Car le regard, le jeu des paupières, les paroles et le geste y sont inscrits, d'ensemble, comme je vous l'ai dit.
Cela ne se voit pas plus, à l'extérieur,
que les réels mobiles d'un regard sentimentalement féminin ne transparaissent dans l'expression apparente. La carnation, la beauté en adoucissent tout le mécanisme dans un fondu idéal.

Une fois le travail des rectifications bien revu au microscope, ah! par exemple! vous verrez si je ne pourrai pas vous défier, mon cher lord, de trouver plus de néant vivant dans le regard de miss Alicia Clary que dans celui de son fantôme!
Et la beauté éclatante de leur yeux sera cependant identique.

 

TOP